BeCode Charleroi – Première remise de certificats en présence du bourgmestre Paul Magnette.


Ce jeudi 21 mars, BeCode a organisé sa première cérémonie de remise de certificats à
Charleroi, saluant ainsi le travail de sa première promotion carolo, aujourd’hui remise
sur le chemin de l’emploi, en présence de Paul Magnette, bourgmestre de Charleroi.

Voici un an, une vingtaine de Carolos de tous horizons, âges et origines s’apprêtaient à
changer leur vie en se formant dans un domaine d’avenir : le développement web.
Aujourd'hui, ils sont près de 70% à avoir trouvé un emploi, quelques semaines après la fin
de leur stage en entreprise.
BeCode part d’un constat simple : dans les 2 années à venir, 30.000 emplois dans le
domaine de la programmation seront disponibles en Belgique. L’organisation a donc fait le
pari de donner au plus grand nombre et plus particulièrement aux plus précarisés la chance
de travailler dans ce secteur de pointe.
En seulement 7 mois de formation, ces personnes se sont ainsi immergées dans le monde
des nouvelles technologies et de la programmation dans différents langages et ont aussi
appris comment chercher proactivement un emploi grâce à un apprentissage en pédagogie
active. Ce sont en effet la pédagogie (active), le format (court) et le prix (gratuit !) qui
poussent les apprenants à s’inscrire comme l’a rappelé Karen Boers, CEO de BeCode.
“Aujourd’hui, les entreprises cherchent des profils débrouillards et capables d’apprendre
rapidement de nouvelles compétences. C’est pourquoi chez BeCode, on a appris le code et
les soft skills par la pratique.”, explique Arnaud Duchemin, nouvellement gradué et ancien
employé chez Caterpillar Logistics Gosselies. Et les résultats sont là : quelques semaines
après la fin de leur stage en entreprise, près de 70% de la première promotion carolo de
BeCode est déjà remise sur le chemin de l’emploi.
Il est donc temps pour BeCode de célébrer la réussite du projet, un exemple unique de
collaboration entre secteur public et privé, entre projet business et social. Cette cérémonie a
ainsi rassemblé l’ensemble des partenaires du projet, tous sensibles à l’importance de la
formation aux métiers du numériques, ainsi que des entreprises ayant accueilli en stage et
engagé des apprenants de BeCode.
Paul Magnette, bourgmestre de Charleroi, a pris la parole pour pour féliciter
chaleureusement les nouveaux diplômés et les encourager dans leur nouvelle voie. “Le
digital est un des secteurs sur lesquels nous avons parié pour redynamiser l’économie à
Charleroi, et celle-ci se porte de mieux en mieux : nombre d’entreprises recrutent. La priorité
des priorités, c’est maintenant la formation, avec des initiatives telles que BeCode qui
fleurissent à travers la ville. ” a indiqué Paul Magnette lors de la cérémonie.
Se sont ensuite succédés les discours émouvants de coachs et d’apprenants. “BeCode aura
été une très belle aventure qui nous a permis de découvrir une nouvelle passion, de
démarrer une nouvelle vie professionnelle et de rencontrer des personnes formidables qui
sont devenues de très bons amis !”, s’est réjoui David Thewissen, ex-apprenant BeCode.
Ludovic Patho, coach de la promotion diplômée ce jeudi, s’est quant à lui félicité du succès
de la toute première promotion carolo. “Je voudrais rappeler le travail extraordinaire que
vous avez réalisé durant ces 7 mois, c’est grâce à votre motivation et votre énergie que vous
avez pu en arriver là. Nous sommes convaincus que vous saurez tirer parti des moyens que
nous avons mis à votre disposition tout au long de futur carrière”.
Avec plus de 250 personnes en cours de formation à l’heure actuelle répartis sur 6 campus
en Belgique, BeCode savoure le succès de cette première promotion carolo et garde le cap
sur son objectif à long terme : être présent aux quatre coins du royaume pour permettre au
plus grand nombre possible d’acquérir des compétences digitales et proposer sa nouvelle
formation en Intelligence Artificielle en collaboration avec Microsoft dans tous ses centres de
formation. Pour ce faire, de nouveaux partenariats sont à l’étude tant avec le secteur public
qu’avec les entreprises actives dans les nouvelles technologies

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article